Le Comité d’Entreprise a une mission sociale et culturelle

Le Code du travail établit que le Comité d’Entreprise dispose du monopole de la gestion des activités sociales et culturelles (ASC), sans en donner de liste exhaustive. Aux membres du CE de définir leur politique en la matière. En pratique, tout ou presque peut relever des ASC, à partir du moment où l’activité organisée a un contenu social ou culturel, est facultative et accessible à tous les salariés. Bref, le Comité d’Entreprise est parfaitement dans son rôle quand il s’agit d’organiser une journée du personnel qui va créer du lien et /ou donner accès à des activités culturelles, sportives, ludiques !

Redistribuer du pouvoir d’achat ou organiser des événements ?

Pourtant, si les ASC sont considérées par les salariés comme la plus importante mission du Comité d’Entreprise, on constate depuis quelques années que la tendance est plutôt aux subventions individualisées qu’aux propositions directes d’activités : chèques cadeaux ou vacances, billetterie, remboursement d’activités individuelles … Si ces pratiques répondent effectivement à une attente des salariés, il serait cependant dommage de limiter l’action culturelle de votre CE à redistribuer du pouvoir d’achat…

Les CE ont en effet un véritable rôle à jouer pour l’accès à la culture et aux loisirs, la convivialité et la création de liens. Les fêtes, comme celle de Noël, conservent une forte charge symbolique. Une belle découverte culturelle et ludique marquera bien plus les esprits que quelques chèques cadeaux de plus… Définir, organiser et mobiliser autour d’un projet de journée du personnel demande du temps et de l’énergie, mais cela en vaut la peine !

En pratique : que proposer au personnel ?

L’éventail des activités envisageables par le CE est large : une fête, une activité sportive, une découverte du patrimoine, une escapade d’un week-end … A vous de définir votre formule en fonction du profil des salariés, de votre budget et de la culture de votre entreprise. Souhaitez-vous réserver cet événement aux seuls salariés ou l’ouvrir à leurs familles ? Vous pouvez réaliser un sondage, mettre en place une boîte à idées pour sonder les salariés, mais il est aussi intéressant de leur proposer des activités vers lesquelles ils n’iraient pas spontanément. C’est aussi cela, le rôle social et culturel du CE !

Certes, il est très compliqué de trouver une activité qui intéresse toute le monde. Alors pourquoi ne pas jalonner d’années de rendez-vous pour n’exclure personne ? Une fête ou sortie familiale en décembre pour fêter Noël, une sortie culturelle au printemps, nature ou sportive en été, une soirée festive d’exception à l’automne… Les seules limites seront votre imagination et votre budget, bien entendu ! Dans tous les cas, vous redonnerez du sens à la mission sociale et culturelle du Comité d’Entreprise et contribuerez au renforcement du lien social dans l’entreprise.

Author

CEO at eventastic

Secured By miniOrange